top of page
oxygenetransilien-paysage.jpg

DES NOUVELLES RAMES INTERCITÉS POUR REMPLACER LES TRAINS CORAIL

Vous voyagez en INTERCITÉS sur les lignes Paris - Clermont-Ferrand et Paris - Limoges - Toulouse ? D’ici 2027, 28 nouvelles rames « Oxygène » succèderont aux trains Corail pour plus de confort et de services durant vos trajets.

Confortables, connectées et accessibles aux voyageurs à mobilité réduite, les nouvelles rames Oxygène promettent de souffler un vent nouveau sur les lignes INTERCITÉS Paris - Clermont-Ferrand et Paris - Limoges - Toulouse.

28 rames automotrices, fabriquées par le constructeur espagnol CAF (Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles) ont été commandées par l’État, autorité organisatrice des trains d’équilibre du territoire, pour un montant de 700 millions d’euros.

Au total, ce sont près de 3 milliards d’euros qui ont été investis par SNCF Réseau et l’État pour réaliser les travaux d’infrastructure nécessaires à la modernisation du réseau, afin de pouvoir accueillir ces nouveaux trains.

Pour garantir le plus haut niveau de confort, de performance et de sécurité de ces nouvelles rames, des phases de tests ont été lancées depuis le deuxième semestre 2023. Elles se déroulent à Vélim, en République Tchèque. Les objectifs de ces essais sont de vérifier si la conception et la fabrication sont au niveau attendu, de réunir et d’enregistrer les preuves du bon fonctionnement du matériel roulant, et de valider sa conformité aux exigences ferroviaires nationales et européennes.

La livraison par CAF des premières rames Oxygène aptes au service commercial est attendue en décembre 2026. Le service commercial opéré par SNCF Voyageurs Intercités ne pourra débuter qu’après l’autorisation de mise sur le marché, prévue en décembre 2026. Les premières circulations commerciales sont prévues au premier trimestre 2027.

Capture 3.PNG
Capture 1.PNG
Capture 2.PNG

Crédit : © SNCF

Plus de confort, plus de services…

La rame Oxygène embarque un haut niveau de confort et d’équipement, garantissant aux voyageurs :

  • un accès autonome pour toutes les personnes à mobilité réduite depuis les quais et à l’intérieur du train en 1re et 2de classe

  • des sièges ergonomiques, fabriqués en France, équipés d’un réglage par commande électrique ou manuelle, d’un repose-pied, de tablettes et de liseuses

  • l’accès au Wifi ainsi que l’accès à des prises et des ports USB individuels à toutes les places

  • une information voyageurs, à bord et en temps réel

  • un système de vidéosurveillance

  • un espace de dix vélos équipé de prise

  • un espace logistique pour une restauration ambulante de plus grande qualité

… Et plus de places

Ces rames automotrices (ndr : sans locomotive) électriques sont capables d’atteindre les 200 km/h. À l’intérieur de chacune d’entre elles, 420 places attendent les voyageurs : 317 places en 2de classe et 103 en 1re. Une capacité pouvant être portée jusqu’à 840 places (634 places en 2de et 206 en 1re) en unité dite « multiple », c’est-à-dire un train composé de deux rames accrochées l’une à l’autre.

Des rames pensées pour le confort et l’autonomie des voyageurs en fauteuil roulant

Dans chaque rame Oxygène, les voyageurs en fauteuil roulant peuvent accéder en autonomie à l’intérieur du train depuis le quai à deux places situées en 2de classe et deux places en 1re, à l’aide d’un comble lacune au centre de la rame. Le voyageur dispose également systématiquement d’un siège de transfert s’il ne souhaite pas rester assis dans son fauteuil. Un siège accompagnateur est prévu pour chaque place destinée aux voyageurs en fauteuil.

        

Les voyageurs malvoyants ou non-voyants peuvent accéder aux informations concernant les toilettes ou les tables à langer en braille. Un relief spécifique est d’ailleurs prévu sur les portes desservant ces services. Les rames Oxygène sont, enfin, équipées du système d’Aide au repérage des portes (ARP). Celui-ci permet à toute personne équipée de la télécommande normalisée NF S32-002, conçue pour les personnes aveugles et malvoyantes, de déclencher, à proximité du train, la diffusion d’une annonce sonore par un haut-parleur disposé à proximité de la porte d’accès la plus proche. Les informations diffusées à propos du train, guident la personne vers la porte.

oxygene_parquage-velo.jpg

Des travaux sur les installations de maintenance

Pas moins de 100 millions d’euros ont été investis par l’État afin de développer les nouvelles installations nécessaires à la maintenance des rames Oxygène. Ces travaux concernent :

  • le technicentre Sud-Est européen de Villeneuve-Saint-Georges (2023),

  • le site de remisage de Clermont-Ferrand (2022-2023),

  • le site de remisage de Brive-la-Gaillarde (2023),

  • le technicentre de Paris Austerlitz Masséna (2021-2024), avec la construction d’un nouvel atelier de maintenance de 3000m2 et d’un bâtiment multiservice (abritant un magasin logistique et une base de vie) de 2800m2.

oxygene-technicentre.jpg

Crédit photo : © SNCF

Le projet en quelques dates

2024-2027

2023-2024



 

2022



 

2021

2019

2016

Capture4.PNG

Livraison progressive des nouveaux trains

 

 

Fin des travaux d’adaptation des installations de maintenance de Villeneuve-Saint-Georges
Fin de la construction du nouvel atelier de Masséna
Fin des travaux à Clermont-Ferrand, Brive-la-Gaillarde et Toulouse.
Formation des personnels

 

Début des travaux de l’atelier Masséna
Début de travaux du chantier de remisage de Clermont-Ferrand

Début de production des rames de présérie

 

Le Conseil d’administration de SNCF Mobilités (aujourd’hui devenue SNCF Voyageurs) valide le choix du constructeur CAF pour la commande des 28 nouvelles rames.

 

 

L’État, autorité organisatrice des lignes de TET, demande à la SNCF de mener un appel d’offres européen.

bottom of page